Une première rencontre qui donne le ton aux travaux à venir

Le 23 septembre dernier avait lieu la toute première rencontre du Conseil du Saint-Laurent à Saint-Denis-de-la-Bouteillerie dans le Kamouraska. La quasi-totalité des membres élus a pu être présente à cette rencontre qui avait pour objectif de faire connaissance, de définir les règles de fonctionnement de la table de concertation et de définir les premiers mandats de travail pour l’année à venir.

De façon très informelle, les participants ont été questionnés sur les motifs qui motivaient leur présence à participer aux travaux de cette Table et ont ensuite échangé sur leurs principales préoccupations en lien avec la gestion intégrée du Saint-Laurent en fonction de leur secteur d’activité. Les mêmes thèmes ont été souvent mentionnés :

– Érosion des berges

– Envasement des marinas

– Plantes envahissantes

– Adaptation aux changements climatiques

– Manque d’accès publics au Saint-Laurent

– Nécessité de se doter d’une vision globale du Saint-Laurent

– Besoin d’accroissement des connaissances

– Et autres…

Maintenant, comment faire pour concilier tous ces enjeux? Il faudra du temps, de la concertation, du travail commun et de l’ouverture d’esprit pour trouver des solutions novatrices qui sauront tenir compte des préoccupations et des priorités de chacun. De beaux défis à relever devant nous!

 Bref historique du Conseil du Saint-Laurent 

Le Conseil du Saint-Laurent a été officiellement inauguré en mai 2014, après un peu plus de 9 mois de travail. En effet, c’est en août 2013 que l’adjoint parlementaire au ministre du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs, M. Scott McKay, au nom du ministre, Yves-François Blanchet, a annoncé que le comité Zone d’intervention prioritaire (ZIP) du Sud-de-l’Estuaire coordonnera les travaux de la Table de concertation régionale de la région du Sud de l’estuaire moyen (lire le communiqué de presse associé). Depuis, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts, un peu plus d’un an après son annonce officielle.

Dès l’instant où la Table a été annoncée, un comité de travail au Comité ZIP du Sud-de-l’Estuaire a été formé afin de mettre en place les bases du projet. C’est ainsi qu’un comité ‘aviseur’ a permis de réaliser les ébauches de documents tels que les règles de fonctionnement et le portrait préliminaire des acteurs de l’eau du territoire, en plus de travailler à l’élaboration de l’image identitaire et du nom officiel de Conseil du Saint-Laurent. Ce comité était formé de représentants du Comité ZIP du Sud-de-l’Estuaire, organisme coordonnateur de la Table, des deux organismes de bassins versants

(OBV) du territoire, du Conseil régional en environnement et des quatre MRC du territoire couvert. C’est également ce comité qui a organisé la soirée d’inauguration du 13 mai 2014 qui s’est tenue au Musée maritime du Québec à L’Islet, animée par madame Hélène Raymond. Couronnée de succès par tous les participants, cette soirée a permis de combler les sièges qui devaient être élus par collège électoral.

Depuis la tenue de cette soirée d’inauguration, le travail de l’organisme coordonnateur s’est concentré sur l’acquisition de connaissance sur le territoire du Conseil du Saint-Laurent, sur l’élaboration de la table des matières du portrait du territoire dont la version préliminaire devra être rédigée pour juillet 2015 et sur l’organisation de la toute première rencontre officielle du Conseil du Saint-Laurent qui s’est déroulée le 23 septembre 2014.

 La mission, de la réflexion à l’action! 

La mission officielle que s’est donnée le Conseil du Saint-Laurent est la suivante :

Le Conseil du Saint-Laurent se donne pour mission de façonner un environnement favorable aux échanges et au renforcement de la capacité d’action et du savoir-faire des acteurs de l’eau régionaux de manière à tendre vers une gestion intégrée optimale de la rive sud de l’estuaire moyen du Saint-Laurent à l’échelle du territoire côtier des MRC de Montmagny, L’Islet, Kamouraska et Rivière-du-Loup.

Plus concrètement et à plus brève échéance, cela se traduit par un important travail de concertation de tous les acteurs de l’eau du territoire pour permettre de mieux comprendre dans quels contextes évoluent les préoccupations des membres de la Table en fonction de leur secteur d’activité. Les mécanismes de concertation seront déterminés par les membres de la Table et un forum annuel sera organisé sur une base annuelle. Ce forum sera l’occasion idéale pour faire rayonner les travaux de la Table, mais aussi pour approfondir les connaissances sur les enjeux grâce à des conférences diversifiées. L’année 2014-2015 permettra de rédiger un portrait préliminaire du territoire en se basant sur plusieurs documents existants. Déjà beaucoup de connaissances ont été acquises et sont rendues disponibles et le Conseil du Saint-Laurent portera toujours attention à ne pas dédoubler les ressources et le travail investi ces dernières années.

D’autres Tables de concertation régionales existent au Québec. C’est le cas de la TCR du Lac Saint-Pierre, coordonnée par le Comité ZIP du Lac Saint-Pierre et de la TCR de la zone de Québec, coordonnée par la Communauté métropolitaine de Québec. La Table de concertation régionale des Îles de la Madeleine, coordonnée par le Comité ZIP des Îles de la Madeleine, vient tout juste d’être annoncée (lire le communiqué de presse). D’autres Tables seront ainsi créées dans les prochains mois et années pour en arriver à l’objectif du ministère d’avoir 12 Tables de concertation régionales réparties tout le long du Saint-Laurent. Puisque l’objectif de ces Tables est de faire de la gestion intégrée du Saint-Laurent, il apparaît comme essentiel que toutes ces Tables se trouvent des mécanismes d’échanges, de discussion et de partage d’information. Le Conseil du Saint-Laurent travaillera en ce sens avec les TCR existantes.

 

 

ESPACE MEMBRE

Mot de passe oublié ?
Vous n’êtes pas membre ?

Veuillez contacter Solenn Sanquer afin que celle-ci vous inscrive et vous transmette un identifiant et un mot de passe.